Milguerres

  • Accueil
  • > Bizerte : Mouvement du Général de la Bégassière sur le Casabianca

12 avril 2013

Bizerte : Mouvement du Général de la Bégassière sur le Casabianca

milguerres @ 9 h 31 min

retour page d’Accueil 

La Tunisie au gré des conflits     Une histoire : Bizerte et la France

-

Bizerte : Mouvement du Général de la Bégassière sur le Casabianca

Je ne sais que relate ce mouvement qui se déroule en 1900, de quelle opération il pouvait s’agir…Qui est le Général de la Bégassière ?
je n’ai pu trouvé que ceci : 
Adrien Victor Marie du Boüays, 2e marquis
romain de La Bégassière, né le 2 mai 1838 à Verdun
(Meuse), général de division, commandant en chef du
corps d’armée de Tunisie, officier de la Légion d’Honneur,
mort le 14 janvier 1904 à Nancy

Il devait appartenir aux Troupes coloniales …

Les Troupes coloniales « la Coloniale » qui dépendent d’un seul état-major général, regroupent deux grands types d’unités :
l’Infanterie coloniale française et l’Artillerie coloniale entre 1900 et 1958 appelés « Coloniale blanche » et composés en majorité d’engagés métropolitains.
les tirailleurs indigènes, hors Afrique du Nord, (tirailleurs sénégalais, tirailleurs malgaches, tirailleurs indochinois) formés de « sujets » français des colonies commandés par des officiers français. Le terme « Tirailleurs sénégalais » est un terme générique donné à toutes les unités d’infanterie recrutés en Afrique noire.
S’il est parfois utilisé, au sens large, pour désigner les troupes recrutées dans l’ensemble des colonies françaises, et par extension, inclure aussi les troupes d’Afrique (Zouaves, Chasseurs d’Afrique, Spahis, Tirailleurs algériens, marocains et tunisiens, artillerie nord-africaine, légion étrangère et services des affaires indigènes), qui trouvent leur origine dans le corps expéditionnaire de 1830 en Algérie, et qui furent réunies au sein du XIXe corps d’armée en 1873, ces dernières forment un ensemble bien distinct des Troupes coloniales et ne doivent pas être confondues avec elles.

 Bizerte : Mouvement du Général de la Bégassière sur le Casabianca ancien10
ancien11
source : Titre : La Dépêche tunisienne DU 1900/12/29 (Numéro 3821)

Éditeur : [s.n.?] (Tunis)
Date d’édition : 18??
Description : Etat de collection : 23/01/1896-30/12/1900
Provenance : bnf.fr

ancien12
LE CASABIANCA
Un aviso-torpilleur type d’Iberville (1895 – 1915) construit à Bordeaux, aux Forges et Chantiers de la Gironde. Commencé en août 1893, il est mis à flot le 21 septembre 1895. La même année, il rejoint Rochefort pour essais. Entre 1900 et 1904, il sert comme bâtiment central de la défense mobile à Bizerte. 
Désarmé de 1904 à 1911, il est ensuite modifié en 1912 pour pouvoir servir comme mouilleur de mines, pouvant porter jusqu’à 97 mines. 
En juin 1915, il participe avec l’HMS Euryalus au mouillage de mines devant Smyrne. 
Ces manipulations ne sont pas sans risque hélas. 
Le 3 juin 1915, une explosion prématurée d’une de ses propres mines, au sud de l’île Longue entre Mitylène et le golfe de Smyrne, entraîne l’explosion de toutes les autres et de l’arrière du bâtiment. Il y a 86 tués et 66 rescapés. 
(Caractéristiques : 950 t ; 5200 cv ; 81,1 x 8,3 x 3,5 m ; Plan Marmiesse ; 8 chaudières ; 2 hélices ; 21 nds ; 140 h ; I.100 + III.65 + IV.47 + 3.T ; Symb. de coque : 1912 : CBA).

sources
wikipedia
http://www.quelen.fr/UserFiles/File/La_Begassiere.pdf
bnf.fr
http://www.netmarine.net/g/dossiers/casabianca/anciens.htm

  

Les commentaires sont desactivés.

Ostduvalderoost |
Nikeairjordan99 |
Donsipeny |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cercle G?n?alogique de la D...
| Nikefrair
| Soldeburberryk